Pilotage d’une locomotive Stainz 040 par Arduino : démontage (échelle G)

Je commence un nouveau chapitre sur le blog. Après plusieurs années à avoir fait du train miniature à l’échelle N (1/160), je viens de basculer sur du train de jardin échelle G (1/22,5). Quel rapport avec le blog ? Les trains seront pilotés par des Arduinos 🙂 Voici donc le guide de démontage d’une locomotive Stainz pour raccorder son moteur à un bloc de pilotage Arduino et batterie.

Démontage de la caisse

Voici l’objet du délit ! Il s’agit de la locomotive du coffret de départ LGB 70503.

On commence par enlever les 4 vis du bloc jaune sous la locomotive. Premier côté.

2ème côté

Puis on démonte l’attelage arrière

Puis les 2 vis à l’arrière de la caisse

On peut donc enlever la caisse jaune. Ensuite, on va continuer le démontage. on enlève l’attelage avant.

Puis on enlève les 2 dernières vis permettant d’enlever le dessus de la locomotive.

Voici la loco ouverte. On voit le connecteur permettant d’alimenter les 2 lampes et le moteur. On voit aussi bien le lest présent dans la locomotive.

On déconnecte le connecteur pour pouvoir accéder au bloc moteur. On retourne le bloc pour ouvrir le dessous la locomotive.

Pour que la loco ne prenne plus le courant sur les rails, on va démonter les tampons qui favorisaient la prise de courant. On enlève le tampon et la pièce laiton entourée. Cela améliorera sensiblement son roulement.

Ensuite, il faut enlever la tringlerie qui ramenait la courant au moteur, ainsi que les 4 rouleaux qui transféraient le courant des roues à la tringlerie. On démonte donc les 2 tringles.

Pour démonter les rouleaux, il faut démonter les roues sur les côtés. Enlever les 2 vis de chaque côté.

Voici à quoi ressemble ensuite la loco quand on a tout démonté

On remonte le capot de dessous et on retourne le bloc loco.

Perçage

Avant de faire le câblage, il faut percer les 2 pièces (socle noire et caisse jaune) pour faire passer le câble avant de souder. J’ai choisi de percer sur le gauche de la caisse jaune (foret 5mm) puis sur la caisse noire presqu’au bord.

On passe ensuite notre cable avant de commencer les soudures.

Câblage

On va séparer les lampes du moteur, pour pouvoir contrôler indépendamment les lampes du moteur.

On dessoude les câbles actuels et on soude les 2 fils que l’on veut pour le moteur (j’ai utilisé ici un cable 4 brins (2 pour le moteur, 2 pour les lampes)). Pas de sens pour les fils du moteur.

Pour les lampes, on rassemble les 3 fils d’un pôle ensemble et les 3 autres fils ensemble. On soude chacun des ensemble puis on enfile une gaine thermo pour protéger le tout. Pas de sens non plus pour les lampes.

On remet la fiche noire sur le bloc moteur, on scotche les fils sur le lest pour ne pas qu’ils gênent (pas de photos) et on passe au remontage.

Remontage

Une fois toutes ces opérations réalisées, on remonte en ordre inverse toutes les pièces. Le plus chiant est le gros module noir avec le lest, pour bien faire passer les fils. Mais avec un peu de patience on y arrive.

J’ai choisi de mettre mon bloc d’alimentation et arduino dans un wagon playmobil que je mettrais dans un wagon derrière la loco. Voici ce que ca donne une fois tout remonté.

Le fil passe discrètement dans la cabine conducteur.

La liaison est discrète avec le container, sur un wagon.

Conclusion

L’opération est assez facile à réaliser, tout en étant minutieux. A l’heure de l’ l’article, j’ai pu testé la loco qu’avec une alimentation stabilisée, n’ayant pas encore reçu ma batterie Lipo. Je ferais une vidéo de test pour compléter l’ensemble. Un article décrivant le système Arduino est en cours de rédaction.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.